Les identifiants

Introduction aux glitches
Deuxième Partie : les identifiants

L'art d'exécuter correctement un glitch n'est pas donné à tout le monde, en particulier pour les néophytes. Nous avons donc rédigé cette rubrique, afin de vous aider a comprendre notre jargon. Nous allons continuer cette introduction par une explication sur les différents identifiants dont un Pokémon, un Objet, une Attaque ou encore un lieu, dispose dans la mémoire du jeu. Nous nous servons de ces annotations sur nos pages, et la compréhension des relations entre ceux-ci est essentiel pour réaliser la plupart des glitches de première et deuxième génération, nous vous conseillons donc très fortement de lire cette introduction avant de commencer votre voyage sur les pages de ce site !

L'IDH

Dans les jeux Pokémon sur Game Boy, chaque donnée du jeu est déterminée à une adresse précise dans la mémoire du jeu ("la RAM"). Il y a une adresse pour tout ce qui compose votre jeu, par exemple il y aura une adresse pour la troisième attaque de votre sixième Pokémon ou pour la quantité du 18ème objet de votre inventaire. C'est la valeur qui se trouve à cette adresse qui détermine quelle est cette attaque, ou combien de cet objet vous avez.

Cette valeur est un nombre hexadécimal allant de 00 à FF. Comme vous savez maintenant compter en hexadécimal, vous savez que cela correspond à 256 valeurs possibles pour chaque adresse de la RAM. Cela signifie que chaque Attaque, chaque Objet, chaque Map, et bien sûr chaque Pokémon, est déterminé par un nombre en hexadécimal compris entre 00 et FF ! C'est ce nombre que l'on appelle alors IDH (pour Identifiant Hexadécimal) de ce Pokémon/Objet/Attaque/etc. Vous trouvez également les mots Hex, Hexa ou QD pour Quantifier Digit qui réfère tous à la même chose !

En pratique, cela signifie que si l'IDH de Rhinoféros est 01, il y a forcément également une attaque qui possède également cet IDH (en l'occurrence, c'est Ecras'face) et également un Objet d'IDH 01 (la Master Ball !). La compréhension du fait qu'il existe un nombre qui fait correspondance entre un élément de chaque "liste" du jeu est essentielle pour comprendre comment fonctionnent certains glitches, où l'on se sert de l'IDH d'un Pokémon, par exemple, pour obtenir l'objet de même IDH !

De la même façon, le décor du jeu est composé par des blocs pré-crées appelés "tuiles" (tiles en anglais). Il existe une tuile "herbe", une tuile "mer", une tuile "sol de grotte" ou encore une tuile "quart sud-ouest d'un pylone" ! Sur l'image suivante représentant la Route 1, vous pouvez visualiser le découpage des tuiles :

Comme tout le reste, chaque tuile possède également son IDH, et il y a donc des glitches pour s'en servir et générer des Pokémon avec !

Pour aller plus loin, observez un code Action Replay pour les jeux de Première ou Deuxième génération, par exemple le code 01FBEDD0, qui permet de rencontrer Celebi sur Or ou Argent. Les 4 derniers chiffres hexadécimaux, EDD0, indique que ce code manipule la valeur de l'adresse D0DE (que l'on écrit $D0DE pour bien comprendre qu'il s'agit d'une adresse) qui correspond à la nature du Pokémon rencontré. Dans ce code, FB correspond à la valeur que l'on va affecter à cette adresse... et il s'agit de l'IDH de Celebi ! On comprend ici que l'utilisation d'un code action replay de séquence AABBCCDD correspond en réalité à la modification en BB de l'adresse $DDCC de la RAM. Dans les jeux de troisième génération, les codes actions replay sont très variables et l'IDH n’apparaît pas. Nous consacrons la partie suivante de cette introduction à étudier ce cas particulier !

Il n'est pas toujours facile d'obtenir des listes des adresses de la RAM d'un jeu mais certains sites, tels que Datacrystal (anglais) le font de façon plus ou moins complète, à l'intention des personnes qui souhaitent faire du romhacking. A chaque fois que ce sera nécessaire dans nos pages, nous vous donnerons l'adresse de cartes de la mémoire RAM du jeu concerné !

L'IDA

Dans les jeux Pokémon, vous devez donner un nom à votre personnage, à celui du Rival, et avez l'occasion de le faire à chaque Pokémon capturé (et même après la capture via le PNJ qui renomme vos Pokémon). Pour choisir le nom, vous disposez d'une palette de lettres, chiffres et symboles. Si vous avez bien compris la partie IDH, vous savez que tout dans le jeu dispose d'un IDH. C'est le cas également de chaque lettre, chiffre et symbole utilisé pour nommer ou renommer.

L'Identifiant Alphanumérique d'un Pokémon (ou d'un objet) est donc la lettre, chiffre, ou symbole, dont l'IDH est également celui de ce Pokémon (ou de cet objet). Pour certains glitches de la première génération, il s'agit d'une donnée essentielle car nous pourrons alors nous servir des lettres du nom du joueur ou de celui d'un Pokémon pour obtenir le Pokémon qui correspond à cet IDA !

L'IDD

Ce qu'on appelle Identifiant Décimal d'un Pokémon par exemple n'est pas autre chose que la conversion en décimal de l'IDH de celui-ci. Si vous avez la calculatrice Windows sous la main, vous n'avez même pas besoin de liste pour obtenir ce nombre (voir ici), qui s'avère très important pour certains glitches particulièrement dans la Première génération de jeux Pokémon.

Il est en effet possible, au moyen de quelques glitches, d'utiliser certaines statistiques d'un Pokémon (la valeur de son spécial ou de son attaque, disponibles dans son profil sous les appellations SPE ou FOR) pour obtenir le Pokémon dont l'IDH correspond à la conversion en hexadécimal de cette statistique. On dit alors, pour simplifier, que cette valeur est l'IDD du Pokémon.

Par exemple, le nombre 15 en hexadécimal correspond à 21 en décimal. L'IDH de Mew est donc 15, et son IDD 21. En conséquence, le code action replay pour obtenir Mew contiendra 15 en tant que valeur de BB, mais si vous exécutez un glitch qui utilise l'IDD pour avoir Mew, vous devrez avoir 21 comme valeur de la statistique que votre glitch utilise.

L'IDD n'est utilisé, en glitchologie, que dans la première génération et pour obtenir des Pokémon (comme l'IDA). Il faut bien comprendre que pour autant, théoriquement, chaque objet, chaque attaque, chaque lieu dispose d'un IDD et d'un IDA, puisque tous ces identifiants sont inter-connectés par leurs IDH, et que cela est valable même sur Or ou sur Émeraude !

Connaitre les correspondances identifiants/éléments

Sur ces pages dédiées, vous trouverez des tableaux mettant en relation IDH, IDD et IDA, avec les Pokémon, Objets, Attaques, Caractères et Maps concernées. Des liens vers ces pages sont présents dans toutes les pages de glitches qui utilisent ces identifiants ou dans les pages de codes action replay. Mais avant de vous lancer dans ce grand bain, nous vous conseillons vivement de terminer cette introduction, en passant directement aux pages suivantes !

Cliquez ici pour la liste de correspondance pour Rouge, Bleue et Jaune

Cliquez ici pour la liste de correspondance pour Or, Argent et Cristal

Cliquez ici pour la liste de correspondance pour les jeux de troisième génération

< Partie 1 : Le Comptage | Partie 3 : Les Formats de codes GBA >


Page Précédente : Le comptage
Page suivante : Correspondance 1G